Projet Genre et Handicap

Présentation

groupe de femmes handicapées au Rwanda

Ce projet reconnait particulièrement la vulnérabilité des femmes et filles handicapées à la violence basée sur le genre et sur le handicap, ainsi que l'absence de bonnes pratiques documentées sur les méthodes concrètes pour y répondre.

De fait, le projet Genre et Handicap de MIW cherche à améliorer la visibilité des femmes et filles handicapées dans le développement international, les droits de l'Homme, ainsi que l'action humanitaire, afin de s'assurer que leurs revendications sont entendues sur les moyens de répondre à la violence, aux abus, et à l'exploitation à travers le monde. 

Nous travaillons actuellement avec 9 organisations, à travers 6 pays africains (Cameroun, Kenya, Malawi, Nigéria, Ouganda et Rwanda), qui ont été identifiées comme "porteuses de bonne pratique" à travers un processus de sélection exigeant. Vous trouverez ci-dessous les bonnes pratiques sélectionnées en novembre 2017 et rassemblées dans le rapport 2018 "Intersectionnalité Genre et Handicap en pratique : Femmes et filles handicapées luttant contre la discrimination et la violence en Afrique" disponible plus bas.

Consultez notre rubrique "Informations récentes" pour connaitre nos dernières avancées.

Vous pouvez également nous suivre sur Twitter, et rejoindre nos discussions sur Facebook et LinkedIn pour ne rien manquer !

Phase 2 (en cours)

Tous les porteurs et porteuses de bonnes pratiques africain.e.s à nairobi

La seconde phase de ce projet visa à :

  1. Renforcer le plaidoyer national sur la violence et la discrimination envers les femmes et filles handicapées dans les pays identifiés à travers le premier appel à bonnes pratiques ;
  2. Au niveau international, renforcer les liens entre les organisations de femmes et féministes, et les Organisations de Personnes Handicapées (OPH) afin de réduire l'invisibilité de la discrimination et de la violence envers les femmes et filles handicapées ; 
  3. Mettre en avant l'expertise de tous les acteurs impliqués afin d'influencer les organes créés en vertu d'instruments relatifs aux droits de l'homme pour lutter contre la discrimination et la violence envers les femmes et filles handicapées.  

Un deuxième appel à bonnes pratiques sur l'élimination, la prévention, et la réponse à la violence, aux abus, et à l'exploitation des femmes et filles handicapées a été organisé, sur la région africaine cette fois. 9 organisations ont été sélectionnées dans 6 pays, et les porteur.se.s de bonnes pratiques ont participé au 2ème Forum Genre et Handicap à Nairobi (Kenya), en mars 2018, où ils et elles ont travaillé collectivement sur leur stratégies de plaidoyer et de mise à l'échelle. Ils et elles sont également soutenu.e.s pour participer à diverses opportunités de plaidoyer, telles que la Commission de la condition de la femme 2018, ou les Journées Européennes du Développement 2018.

LE NOUVEAU RAPPORT EST DISPONIBLE !

Le rapport 2018 a été présenté officiellement le 14 juin 2018 à la COSP11. 

Ce nouveau rapport sur l'intersectionnalité genre et handicap présente les 9 bonnes pratiques africaines sélectionnées en 2017 (voir la liste ci-dessous). Il contient également des recommandations de plaidoyer essentielles, qui peuvent être utilisées par des défenseurs de droits des personnes handicapées et/ou des droits des femmes, pour promouvoir les droits des femmes et filles handicapées.  

Retrouvez l'aperçu du rapport en français ci-dessous.

Nous espérons que les lecteur.trice.s seront inspiré.e.s par les fantastiques pratiques présentées dans ce rapport - dites-nous ce que vous en pensez !

Group photo of the participants of the third making it work gender and disability forum in Nairobi 2019

 

Lisez les dernières informations sur ce projet dans les présentations ci-dessous :