Quoi de neuf en 2019?

En octobre 2018, l'équipe Making It Work lancé son second appel à bonnes pratiques pour l'élimination de la violence et discrimination à l'encontre des femmes et filles handicapées en Afrique. Nous avons reçu 55 soumissions, elles ont chacune été étudiées par le Comité consultatif technique de Making It Work, et en 2019, 8 bonnes pratiques ont été sélectionnées, au Burundi, au Kenya, au Mali, au Rwanda et en Ouganda.

Ces pratiques, portées par des Organisations de Personnes Handicapées (OPH) et par des Organisations Féministes sont des exemples concrets de programmes ayant eu du succès et de changements durables menés par et pour des femmes et filles handicapées.

Easter Okech s'exprimant lors des conversations «Sports for change» sur les droits relatifs à la santé sexuelle et reproductive avec un groupe de personnes écoutant à l'arrière-plan.

Qui sont nos nouveaux pays partenaires et quelles sont leurs bonnes pratiques?

  • Union des Personnes Handicapées du Burundi: Promotion des droits concrets (socio-économiques et culturels) par le renforcement des capacités de gestion des femmes et des filles handicapées.
  • United Disabled Persons of Kenya (UDPK) avec FIDA Kenya (Federation of Women Lawyers): Amplifier les voix des femmes handicapées au Kenya.
  • Kenya Female Advisory Organization (KEFEADO) et KADDNET: Dialogues communautaires à travers l'art et le sport pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes et des filles handicapées.
  • Women and Realities of Disability Society (WARD): Dialogues d'inclusion - «Prévenir la violence en promouvant les droits des femmes handicapées en matière de santé génésique»
  • Organisation pour un developpement intégré au Sahel (ODI Sahel): Améliorer l'état de santé reproductive des femmes et des filles handicapées en renforçant leur pouvoir de décision et en réduisant les pratiques néfastes.
  • Rwanda National Association of Deaf Women: Partenariat durable pour des programmes de protection sociale et de réduction de la pauvreté accessibles pour les femmes sourdes et malentendantes des districts de Kamonyi et de Ruhango.
  • Mubende Women With Disabilities Association (MUDIWA): Protection et prévention de la violence à l'égard des femmes et des filles handicapées à Kassanda, district de Mubende.
  • National Union of Women with Disabilities of Uganda (NUWODU): Renforcement des structures pour lutter contre la violence sexiste à l'égard des filles et des femmes handicapées.

Être un partenaire de Making It Work, qu'est-ce que ça veut dire?

 

  • Être soutenu pour un plaidoyer basé sur des preuves à tous les niveaux. Les pays partenaires sont aidés dans leurs soumissions aux instances internationales des droits humains et les femmes activistes ont la possibilité de participer à de grands événements de plaidoyer. En 2018, 10 d'entre elles ont eu l'occasion de faire entendre la voix des femmes et des filles handicapées sur la scène internationale.
  • Recevoir un soutien technique et financier de l’équipe du projet MIW. Cela inclut un appui à la rédaction de propositions, à l’organisation et à la conception d’événements de mise en réseau nationaux et à l’accès à un fonds de démarrage pour soutenir l’extension de leurs bonnes pratiques.  
  • Participer à un forum, à Nairobi, réunissant tous les pays partenaires autour de l'intersectionnalité du genre et du handicap. C'est l'occasion d'analyser chaque pratique et de concevoir des plans de dimensionnement, soutenir la bonne pratique et développer la coopération entre les organisations féministes et les organisations de personnes handicapées.

Quoi d'autre?

En 2019, Making It Work continue à soutenir les 9 pays partenaires du Kenya, Ouganda, Cameroun, Rwanda et Malawi sélectionnés en 2017. Avec désormais 17 pays partenaires locaux, Making It Work poursuit son travail d'intégration de l'intersectionnalité du genre et du handicap et renforce la coopération entre tous les acteurs impliqués dans la réponse à la violence à l'égard des femmes et des filles handicapées.

L'effort de plaidoyer mondial est renforcé, avec de multiples participations à des événements internationaux, à la fois de la part de l'équipe MIW et des activistes partenaires nationaux. Le projet Making it Work sur le genre et le handicap réaffirme à quel point le leadership des femmes handicapées, leur reconnaissance et leur inclusion dans le mouvement féministe mondial sont essentielles à la mise en œuvre de pratiques durables et au changement.